Le futur du Modem

Publié le par NicolasC

   Pour un lendemain de pow, un article sur un lendemain qui chante... ou pas. (en réalité, sur le Modem, face à sa première crise!) 
   Fort de nombreux nouveaux adhérents, le Modem se targue d'être une nouvelle force politique française. Le Modem a trois fois plus d'adhérents que l'UDF (1/3 d'anciens UDF, 1/3 qui ont rejoint l'UDF pendant la campagne présidentielle, 1/3 qui l'ont rejoint depuis) mais peine à trouver un fonctionnement interne adéquat: dans de nombreuses fédérations, les anciens UDF bloquent l'accès aux nouveaux adhérents. Dans certains cas, cela est justifié par le manque de culture politique des nouveaux adhérents: étrangers jusqu'alors au monde de la politique, ils s'imaginent une vision idéale du fonctionnement d'un parti. Dans de nombreux cas, ce sont de véritables luttes internes, aggravés par le manque de communication entre le siège rue de l'Université et les fédérations locales. 
   Par exemple, à Marseille, Jacques Rocca-Serra, UDF, adjoint au maire Jean-Claude Gaudin (ancien UDF, devenu UMP, et longtemps allié du RPR), se bat becs et ongles pour dénoncer les "traitres", les menaces que représentent les nouveaux adhérents du Modem. Il a annoncé sa volonté de se présenter sur une liste UMP dès le premier tour... En réalité, à Marseille, comme dans d'autres lieux, les barons locaux tentent de noyauter le parti en création.
  Prochaine échéance: début décembre Congrès fondateur du Modem
Voici un article qui résume bien l'état d'esprit du moment:
 http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=30601

Publié dans Actualités

Commenter cet article