Expo « mai 68 à HEC »

Publié le par VincentC

    Je ne saurais trop recommander aux lecteurs de ce blog d'aller jeter un oeil à l'exposition sur mai 68 dans notre école jusqu'au 20 juin, à l'espace d'art contemporain (nom bien pompeux, qui désigne en fait une modeste salle aux murs blancs et néons agressifs au-dessus de l'infirmerie). Vous y verrez des affiches, journaux, tracts d'époque, un pavé en plastique qui couine quand on le presse, mais l'essentiel n'est pas là. Le plus intéressant, c'est la vidéo d'une heure de témoignages de la promo 68 (la deuxième sur le campus). On y entend beaucoup d'HEC partis le soir en quête d'émotion dans le Quartier Latin, d'autres ayant pris leurs vacances un mois plutôt, mais aussi quelques militants d'extrême gauche, issus de milieux divers, dont un qui s'est engagé à sa sortie d'HEC comme cheminot à la SNCF. Un autre nous raconte qu'il a appris « trois choses importantes à HEC: jouer au rugby, faire des ronds de fumée, et faire de la politique ». On découvre aussi par exemple qu'on vendait des journaux de propagande à la sortie du RU... Une des pièces les plus intéressantes est par ailleurs le rapport moral du BDE Cohen (1967-1968), dont voici un extrait traitant des conférences organisées sur la politique nationale et internationale, dont le Vietnam:

Soient remerciés ceux qui se sont intéressés à ce cycle de conférences, notamment ceux qui y ont collaboré par des interventions dont les conférenciers ont la plupart du temps apprécié la qualité. Ceux qui s'en sont foutus, ne se sont, pour l'instant, pas justifiés de leur désintérêt; sauf un qui a jugé « pâles » les conférenciers proposés, sous prétexte que leurs noms n'étaient pas prononcés dans les salons que fréquentent ce jeune homme... Il n'a qu'à changer de fréquentations, nous, on y peut rien.

On y lit aussi un peu plus loin:

Voici quelques phrases écrites sous mon mandat, et qui pourront servir à la réflexion d'un successeur éventuel: «Mettre en cause l'existence de manifestations groupant des personnalités soi-disant inconnues de la majorité des élèves relève d'une sclérose intellectuelle empreinte d'une profonde béatitude culturelle et sociale».

Cela ne peut qu'encourager les associations dites « civiques » du campus, dont fait partie Avant Centre, mais aussi HEC Débats, Heclektik, ReThink, etc à continuer l'an prochain à réfléchir, à discuter, et à inviter des personnalités pas forcément très «connues», mais qui ont quelque chose à dire!

Sur ce, bonnes vacances à tous et à bientôt!


Vincent.

Publié dans Actualités

Commenter cet article

Juliette 07/12/2008 18:41

Qu'est-ce que le bde Cohen ? Mon père était à hec en 68 et s'appelait Elie Cohen et je voulais savoir s'il s'agissait de lui.
Merci

VincentC 04/06/2008 01:56

Je crois que le mot d'engagement convient parfaitement ici: l'étudiant en question voulait entrer en contact avec "le proletariat" pour le convertir, et il y est quand meme resté 7 ans si je me souviens bien!!
Bon apres, c'est vrai que l'on peut questionner la notion d'engagement, de desintéret, d'action, mais on laissera ca à nos chers admissibles qui ne vont pas tarder à envahir le campus!

Anne 01/06/2008 22:42

S'engager comme cheminot à la SNCF ... le terme d'engagement est-il réellement approprié ici ? Il me semble excessif de considérer que décider de travailler comme cheminot est un engagement qu'il faudrait porter aux nues.
Je vous souhaite moi aussi de bonnes vacances à tous.