Que nous disent les cantonales partielles?

Publié le par NicolasC

Jean-Jacques Urvoas, député PS du Finistère, s'est livré pour la fondation Jean Jaurès à une analyse serrée portant sur les 55 élections cantonales partielles qui se sont déroulées depuis l'élection de Nicolas Sarkozy à l'Elysée jusqu'à la fin juillet dernier. L'échantillon n'est pas négligeable : plus de 664.000 électeurs qui ont voté dans 39 départements. Il n'est pas représentatif, mais a l'avantage d'être fondé sur des bulletins effectivement glissés dans les urnes, par contraste avec les simples opinions enregistrées par les sondages.

Si a participation est traditionnellement faible pour des scrutins qui ne mobilisent pas l'attention des médias et n'ont que peu de conséquences politiques (ils ne remettent généralement pas en cause la majorité politique dans les départements), ces caractéristiques leur permettent précisément d'être de bons baromètres de l'état réel des rapports de forces politiques.


Pour consulter les résultats de cette analyse, cliquez ici.

Publié dans Actualités

Commenter cet article