M. Eric Besson à HEC

Publié le par VincentC

Mercredi 16 janvier dernier, M Besson, secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre, chargé de la Prospective et de l’Evaluation des politiques publiques, s'est rendu à HEC à l'invitation de HEC Débats.

Devant un amphi Tézenas bien rempli, ce qui montre que des conférences politiques peuvent intéresser le campus (ou bien qu'en cette période de post-campagne JE, les animations se faisaient rares?) M. Besson a répondu aux questions de HEC Débats pendant presque deux heures.

Apparemment anxieux et sur la défensive, il a insisté de manière étonnamment autoritaire sur le fait que son intervention ne devait en aucun cas être enregistrée. Ne vous inquiétez pas M. Besson, il n'y avait pas de micros cachés! ....mais il y avait en revanche plusieurs centaines d'oreilles attentives! Morceaux choisis captés au hasard (on passera sur toutes les formules piquantes lancées sur Mme Royal et son ex-compagnon) : « En 2007, le clivage droite-gauche est passé au second plan », « Aujourd'hui, la principale fracture, qui transcende les partis, se fait entre progressistes et conservateurs » mais surtout, M. Besson à lancé un formidable et prophétique « Bayrou reviendra! Bayrou reviendra, je vous le dit, pas pour la rémission des péchés, mais ne l'oubliez pas, vous le verrez réapparaître vers 2011! », tout en ajoutant plus loin « Sarkozy, c'est la volonté acharnée d'un homme de croire en son destin et d'accéder au pouvoir. On a vu déjà des exemples qui ont réussi ». Bien vu M. Besson! Vous êtes un fin observateur et c'est sans doute grâce à vos talents d'oracle que l'on vous a nommé à la Prospective !

Mais sur le fond de votre engagement, en revanche, vous ne nous avez pas convaincu. Vous souhaitez en effet créer un « pôle de gauche dans la majorité », mais la casuistique que vous utilisez à merveille nous laisserait plutôt penser que votre « Parti des Progressistes » s'apparente en réalité à un « Club des Cooptés », sorte de cellule psychologique pour Apostats Anonymes, destinée à accréditer l'idée d'un ralliement massif de socialistes à l'UMP.

Dommage que les micros de la salle soient malencontreusement tombés en panne, car nous aurions bien aimé vous posez la question suivante: « Vous avez-voulu créer un parti de citoyens qui ne sont plus au PS mais pas à l'UMP, qui veulent une réforme de la société, et qui sont réalistes sur l économie. Mais est-ce que cela ce ne sont pas au fond les valeurs et les idées de ceux qu'on appelle les Démocrates? En clair, au lieu de vouloir créer un parti de gauche à droite, pourquoi ne pas vouloir directement contribuer à l'émergence du Centre? » A moins que cela n'ait à voir avec quelque promesse de ministère...

Finalement, pour un traître, vous ne nous êtes pas apparu si antipathique que ça. Par moment, on aurait presque pu en venir à regretter le fait que, d'ici quelques remaniements, on n'entende définitivement plus parler de vous...

Publié dans Actualités

Commenter cet article

Thibault 22/02/2008 18:32

Sympa comme compte-rendu.
Merci

Etienne 21/01/2008 13:37

de constituer *

Etienne 21/01/2008 10:40

Merci d'avoir répondu si rapidement. Après avoir lu les articles dont tu donnes les liens, je constate en effet que vous faites preuve d'un certain recul à l'égard du Modem. Comme tu le soulignes, le projet du centre n'a malheureusement été qu'"effleuré" ce qui laisse penser les plus sceptiques d'entre nous que le centre ne propose pas, à l'heure actuelle, de véritable alternative.
Nous sommes tous curieux de savoir ce qu'est cette nouvelle façon de concevoir la politique, par delà l'obsolète clivage gauche droite, la doxa, l'embrigadement idéologique etc etc... mais c'est là-dessus qu'a fait campagne Nicolas Sarkozy, et quoique son succès ait été grand, j'ose espérer que les Français réfléchiront deux fois avant de s'enthousiasmer pour des ambitions identiques. Mais au rythme auquel notre cher Président bourre les crânes, ce n'est pas sûr que même en tant que candidat sortant il n'arrive pas encore une fois à incarner la rupture... Il me semble donc dans l'intérêt du centre (et de la France par la même occasion) d'avoir constituer cette fois une véritable alternative.

Vincent 20/01/2008 17:09

Cher Etienne, Tout d'abord nous ne défendons aucun parti mais seulement nos quelques opinions politiques qui nous amene à pencher vers le centre de l' échiquier politique. D'autre part je pense que nous avons su rester assez objectif sur le MoDem notamment par notre article sur les « Eric Besson centristes » http://centre-preneurs.over-blog.com/article-14163138.html et celui sur l'avenir du Modem ? http://centre-preneurs.over-blog.com/article-13314407.html
Quant au projet du centre, nous l'avons effleuré dans notre première newsletter http://centre-preneurs.over-blog.com/article-13269719.html
J'accepte donc volontiers tes critiques, et pour une part, je les partage même!
Mais je crois qu'on ne peut pas vraiment juger dans l'abstrait la capacité d'un parti de gouverner, surtout s'il n'a jamais gouverné!

Etienne 20/01/2008 15:04

Avant d'en venir à faire des reproches aux brebis galleuses socialistes qui dans une vision court-termiste préfèreraient se jeter dans la gueule du loup UMP plutôt que dans les bras ouverts du sympathique Bayrou, je vous suggère, membres de Centre Preneur et néanmoins camarades, de tenter de porter un regard objectif sur le Parti que vous défendez.
Le Modem ne séduit qu'en raison de la médiocrité des uns et de la mégalomanie d'un autre, et ce de façon décevante car la réthorique de Bayrou se révèle bien faible. Néanmoins, personne ne se fait d'illusion quant au projet "centriste" et à l'aptitude du parti à gouverner.